La ligue des jeunes électeurs
Logo du site
Votez !
Vers FaceBook Vers Twitter Contact

Les premiers résultats de l’enquête sur le vote des jeunes

55% d’abstention chez les jeunes aux élections municipales, mais pourquoi ne vont ils pas voter ?

Au lendemain des élections municipales, les premiers résultats de l’enquête lancée par l’Anacej montrent que 55% des jeunes de 18 à 25 ans ne sont pas allés voter au premier tour des municipales (dont 7% liés à des problèmes d’inscription sur les listes électorales)  : c’est bien plus que la moyenne nationale qui s’établit à 36,4%. Cette première enquête qui concerne 1002 primo-votants âgés de 18 à 25 ans, cherche à comprendre pourquoi les jeunes ne se sont pas déplacés aux urnes et ce qui pourrait bien les remotiver à le faire.

L’abstention des jeunes expliquée en grande partie par une défiance vis à vis des hommes politiques

L’enquête confirme une hypothèse de départ : les jeunes se préoccupent vraiment de la politique, ils parlent des élections entre eux et cherchent des conseils auprès de leurs familles. Cependant, ils sont extrêmement critiques vis à vis du personnel politique et des jeux partisans. Ainsi, pour les jeunes interrogés, les principales causes de l’abstention ne sont pas à chercher du côté des électeurs mais du côté de l’offre politique : pour 71% d’entre eux, les mensonges des hommes politiques sont la première raison qui explique l’abstention, suivie par le décalage entre la campagne électorale et leurs préoccupations réelles (45%).

Le recours au référendum et aux débats dans les écoles pour améliorer la démocratie et la participation

Alors comment remédier à cette situation ? En ce qui concerne les moyens institutionnels, les jeunes placent en tête un plus grand recours aux référendum (61%) et l’organisation de débats à l’école pendant les élections (58%). Ils sollicitent également l’autorisation du vote à l’avance (avec des bureaux de vote ouverts jusqu’à deux semaines avant le jour officiel du scrutin) et l’institutionnalisation de sites où les partis annoncent leurs préférences officielles sur un certain nombre de questions, pour permettre à chacun de se positionner. Les autres possibilités (vote par internet, quotas de jeunes sur les listes, vote obligatoire, vote a 16 ans, etc) arrivent loin derriere.

Le vote, toujours perçu comme un acte important de la vie citoyenne

Paradoxalement, les jeunes expriment des sentiments positifs à l’égard des bureaux de vote et de l’isoloir : ils sont attachés au maintien du vote comme un rituel démocratique, et souhaiteraient même avoir la possibilité de voter dans le bureau de vote de leur choix, plutôt que de voter par internet ou par correspondance. 58% des jeunes se sont senti émus lors de leur premier vote et 77% l’ont vécu comme un moment important de leur vie. Ils associent ainsi leur “première fois” électorale à des sentiments comme la fierté, l’excitation ou le bonheur. Si 64% se sont sentis plus proches de leurs concitoyens en votant pour la première fois, le vote demeure cependant une expérience difficile pour une minorité de jeunes qui ne “se sentent pas à leur place” ou “éprouvent du dégout”.

Une orientation politique proche de celui du reste de la population

Enfin, en ce qui concerne les choix politiques, les jeunes restent très proches du reste de la population, avec cependant un vote pour les listes sans étiquette, divers gauche et divers droite largement au dessus de la moyenne nationale, les votes Vert et FN légèrement au dessus, et les votes PS, UMP et Front de Gauche légèrement en deçà de la moyenne nationale.

La seconde vague de l’enquête sera réalisée pour les élections européennes et les résultats finaux seront présentés à l’Assemblée Générale de l’Anacej le 25 juin prochain à Montpellier, ainsi qu’au Congrès à Villeurbanne en octobre 2014. Affaire à suivre !

Pour plus d’informations : le site de 2014, je vote et la page Facebook dédiée.

Retrouvez également l’interview de Frédérick Pairault, délégué général de l’Anacej, sur le Mouv’ (121′)et celle de Marie Pierre-Pernette, déléguée générale adjointe, sur le Mouv’également. (62’38) Ainsi que l’article du Parisien “Municipales 2014 : les jeunes boudent les urnes”





Participez !

Outils de recherche


Les acteurs

Logo CNAJEP Logo anacej Logo cemea Logo league